Zoom sur la nouvelle tendance du théâtre immersif

Zoom sur la nouvelle tendance du théâtre immersif

Vous faites partie des spectateurs en quête d'inédit dans le monde du théâtre ? Depuis quelques années, une nouvelle tendance s'impose de plus en plus sur les scènes françaises, européennes et américaines : le théâtre immersif. Voici l'essentiel à connaître à ce sujet.

Pas de « quatrième mur » entre spectateur et acteur

Qu'est-ce qu'un théâtre immersif ? Est-ce du théâtre, du cinéma ou carrément la réalité ? Aucune de ces réponses ne permet pas de définir exactement le concept. Ce dernier se trouve en effet entre les 3. En effet, contrairement à l'univers cinématographique, il y a, dans le théâtre immersif, franchissement du fameux quatrième mur par les spectateurs.

On ne peut tout de même pas dire que l'on est dans le réel, car cet art est destiné, comme le théâtre traditionnel, à représenter un morceau de fiction. Le concept implique aussi la possibilité pour les spectateurs de passer de simple composant du public à véritable figurant de la représentation, ce qui le différencie de la forme classique du théâtre.

Si l'on est donc obligé de faire un parallèle avec un art existant, il est mieux d'évoquer le jeu vidéo. Dans ce dernier en effet, le joueur sera amené d'abandonner son rôle de spectateur s'il y a des décisions à prendre pour assurer sa progression, mais devra aussi se contenter de ce rôle au cours de ces cinématiques.

Qui est à l'origine de sa démocratisation

L'origine du théâtre immersif est mal connue, mais on est sûr d'une chose : la compagnie grâce à laquelle ce type de représentation est de plus en plus connu dans le monde se nomme Punchdrunk. Elle est célèbre non seulement en Grande-Bretagne, le pays où elle est établie, mais également dans d'autres nations européennes et en Amérique du Nord.

Parmi les représentations grâce auxquelles elle a eu obtenu une reconnaissance internationale, on peut notamment citer The Drowned Man, qui se tenait en 2013 dans un hangar désaffecté décoré à la manière des studios de cinéma américains des années 1950. Les personnes qui y étaient présentes étaient époustouflées par la capacité de la compagnie à aller au-delà des limites habituelles des arts performatifs en mettant l'interactivité au cœur de la représentation.

En France, ce type de représentation gagne de plus en plus de popularité grâce notamment à la compagnie lyonnaise INVIVO. Cette dernière permet de prouver le bien fondé de la comparaison avec les jeux vidéo en obligeant tous les participants, véritables acteurs et membres du public, à mettre un casque de réalité virtuelle.

Une interactivité non obligatoire

Franchir le fameux quatrième mur n'implique pas toujours d'interagir avec les « véritables » acteurs. Il est ainsi nécessaire de ne pas confondre immersion et interactivité. On ne définit pas en effet le théâtre immersif par la participation du public, mais par le fait que celui-ci peut se trouver dans l'univers de la représentation.

Le théâtre immersif constitue donc, en quelque sorte, une façon de se soumettre aux exigences du public du 3e millénaire de se trouver au cœur de l'action, sans nécessairement y participer. Ce qui renvoie toujours aux casques de réalité virtuelle, qui y disposent d'une place de choix, et aux jeux vidéo.

Les articles

Les mouvements de l'art contemporain

Pour un certain nombre d'entre nous, art contemporain et art moderne ne font qu'un. Pourtant, les deux ressortent de différentes périodes. En...