Les mouvements de l'art contemporain

Les mouvements de l'art contemporain

Pour un certain nombre d'entre nous, art contemporain et art moderne ne font qu'un. Pourtant, les deux ressortent de différentes périodes. En effet, si l'art moderne concerne des œuvres dont la production date de 1850 à 1945, l'art contemporain est lié à ce qui a été créé depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Les nouvelles technologies et plus particulièrement les récentes évolutions en matière de communication ont fait en effet rapidement naître une multitude de mouvements artistiques. En voici les plus importants.

De 1945 à 1955

4 mouvements ont notamment marqué les 10 premières années qui ont suivi la Deuxième Guerre mondiale : l'expressionnisme abstrait, l'art brut, l'abstraction lyrique et l'art cinétique ou Op'art.

Le premier mouvement remet en question le geste et la couleur et a, comme principaux représentants J. Pollock, R. Motherwel, M. Rohtko et B. Newman. S'il est, en réalité, né avant la fin de la guerre, ce n'est qu'après qu'il a connu un essor plus important, qui a été favorisé par sa subdivision en deux écoles : action painting et colorfield painting.

On doit l'appellation « art Brut » au peintre Jean Dubuffet. Le terme désigne tout œuvre produit par des individus dénués de culture artistique, dont les malades mentaux, les enfants, et les marginaux.

L'abstraction lyrique, née en 1951, est un mouvement qui va à l'opposé de l'abstraction géométrique. Les œuvres qui s'y attachent ont été réalisées sans que les créateurs aient recours à des formes figuratives.

L'art Cinétique et l'Op'art, mouvements nés en 1955, sont, tous les deux, en quête de mouvement. Cependant, si dans le premier, l'impression ou la réalité du mouvement importe, le second laisse beaucoup de place aux illusions optiques.

De 1955 à 1965

Le Pop art, le premier mouvement né au cours de cette période, n'a pas comme principal initiateur l'Américain Andy Warhol, comment beaucoup le croient, mais le Britannique Roy Liechtenstein. Il est basé sur le détournement d'image de culture populaire pour la réalisation des œuvres.

L'art minimal est né quelques années après pour aller à l'opposition du précédent mouvement et de l'expressionnisme. Les œuvres qui s'y attachent se distinguent par leur froideur et leur noblesse, ses grands représentants comme D. Flavin, D. Judd et C. Andre préférant la mise en valeur de l'espace les accueillant.

À l'opposé du réalisme, le nouveau réalisme, mouvement apparu en 1963, préfère l'intégration du réel tel qu'il est que son perfectionnement. Son précurseur se nomme Pierre Restany et ses plus grands représentants Y. Klein, Arman, J. Villeglé et César.

Toujours dans la même période est apparue la Figuration narrative, un moyen pour les peintres de retranscrire à leur façon, tout en tenant compte de la sensation d'urgence de l'époque, les problèmes sociopolitiques ayant marqué les années 1960.

À partir de 1965

L'art conceptuel, né en 1965, n'est pas, en réalité, un mouvement artistique. C'est plutôt une tendance ayant pour fin la compréhension de ce qui fait que l'art est art. Il ne manquait tout de même pas de représentants, en ne citant que J. Kosuth, S. LeWitt et R. Morris.

L'Hyperréalisme, apparu la même année, par contre, était un mouvement consistant à « transposer » à la peinture le réalisme de la photographie. Ses principaux représentants se nomment C. Close, R. Estes et M. Morle.

Le Street Art, un mouvement encore très prisé actuellement, a vu le jour la deuxième moitié des années 1960. Le terme désigne tous les œuvres exploitant les supports de l'environnement urbain et des espaces publics. Les grands noms de ce mouvement sont, entre autres, Banksy, Blek le Rat, Miss Tic.

Enfin, les artistes engagés dans le mouvement de Land Art, de leur côté, préfèrent user des matériaux naturels pour produire leurs œuvres. Leurs plus grands représentants sont R. Smithson, D. Oppenheim et R. Long.

Les articles

Zoom sur la nouvelle tendance du théâtre immersif

Vous faites partie des spectateurs en quête d'inédit dans le monde du théâtre ? Depuis quelques années, une nouvelle tendance s'impose de plus...